• Img Maieusthesie

La Maïeusthésie*

"Un art d’être sensible au processus de la naissance de soi"

Quelle est l’émotion qui s’exprime aujourd’hui en vous ?
Quel sentiment est présent et vous traverse ?
Qu’est-ce qui s’anime et souhaiterait être évoqué ?

Le symptôme ne disparaît pas parce qu’il est guéri, mais parce qu’il a cessé d’être nécessaire.
Il n’est pas un mal à combattre, juste un signal pour aller retrouver l’être qui n’a pas été reconnu dans son vécu.

L’art de la Maïeusthésie est une pratique d’accompagnement humaniste, bienveillante et intégrative. Une démarche thérapeutique brève, qui vous permettra de vous déployer et de vous apaiser rapidement.
Je vous accueille et vous accompagne dans l’écoute de la personne que vous êtes aujourd’hui, avec respect.

Vous me guiderez, dans ce qui se révèle au fur et à mesure de la séance. Tel un fil que l’on tire, nous irons ensemble retrouver la personne que vous avez été et qui, ayant vécu des émotions, des blessures de vie, a été mis à part pour des raisons de survie du moment.
Le symptôme appelle pour sa reconnaissance dans ses émotions. Il en résulte ainsi un apaisement.
Nous irons rencontrer l’être qui a souffert, sans jamais refaire l’expérience de la souffrance.
Un voyage, tout en délicatesse.

* Maïeusthésie : nom choisi à partir du grec «maïeutikè» (art d’accoucher quelqu’un) et «aisthésis» (sensibilité, perception).

CONSULTATION SEULE

Une séance peut être courte ou longue selon ce qui se dévoile.
Je souhaite prendre le temps nécessaire de l’accompagnement, je prévois donc des séances de 1h30.
La séance est à 60 €. Nous aviserons ensemble selon une durée moindre ou plus longue.

Je reçois sur rendez-vous à Périgueux, rendez-vous via skype possible.

ET AUSSI...

... l’alliance de la maïeusthésie et du corporel
Je suis persuadée aujourd’hui au vue de mon parcours, qu’il est nécessaire lorsque l’on s’engage dans un accompagnement thérapeutique d’y adjoindre le corporel.
À mon avis, l’un ne va pas sans l’autre, l’un est la continuité de l’autre, la complétude.
Grâce à mon expérience professionnelle et personnelle, je vous propose de vous accompagner vers une renaissance et un déploiement de tout votre être.
Après la séance en maïeusthésie, suivie d’un temps de pause, je vous guiderai avec la pratique corporelle, avec le son, pour laisser s’exprimer, se libérer ce qui a été vécu tout en douceur, à votre rythme et dans le respect de vos capacités.
Un temps pour vous en parfaite harmonie. Un accompagnement personnalisé dédié à vous seul-le.
L’accompagnement peut être inversé . Un premier échange me permettra de définir par quelle pratique commencer.

Sur rendez-vous uniquement
En présence (salle privée) ou en visio.
Prévoir trois heures en matinée ou en après-midi.                                                                                                                                                                        Tarif de le séance complète. 120 €
Rendez-vous possible le week-end (participation à la location de la salle 20€)

Cliquez ici pour me contacter

Précision :

Psychopraticien est l’appellation de toute personne qui pratique la psychothérapie à titre professionnel. Il s’agit de la dénomination d’une activité professionnelle : c’est un professionnel de la psychothérapie. Ce n’est pas un titre puisque non garanti par un règlement légal. Ce n’est pas une marque : l’Institut National de la Propriété Industrielle ne peut pas garantir à un groupe de personnes la propriété d’une dénomination aussi générale. En revanche, accompagné d’un adjectif, il constitue plusieurs marques, propriété de personnes physiques ou morales : psychopraticien intégratif, relationnel etc.
C’est une profession libre, mais il est indispensable pour pouvoir l’exercer correctement d’avoir une formation théorique, pratique et personnelle.
Il y a peu la profession de psychothérapeute était libre en France comme celle d’ingénieur ou chef d’entreprise.
Les personnes exerçant cette profession bénéficiaient toutes d’une solide formation tant pratique que théorique et avaient longuement travaillé sur leur propre personne, mais il n’y avait pas de réglementation.
Le vote d’une loi faisant du mot psychothérapeute un titre dont l’usage est réglementé a amené les organisations professionnelles à réagir. Diverses appellations ont été envisagées. Finalement un consensus s’est dégagé sur le terme de psychopraticien, adopté par l’AFFOP, le SNPpsy ; le FF2P, Psy’G et Psy en mouvement.

Imprimer E-mail